Attentat à Paris: Cazeneuve déclare la mobilisation de 50 000 policiers, Gendarme, Militaires dans le cadre de l'opération sentinelle

Attentat à Paris: Cazeneuve déclare la mobilisation de 50 000 policiers, Gendarme, Militaires dans le cadre de l'opération sentinelle

 

Vers 9h, en sortant du conseil de défense réuni une heure plus tôt par le président de la République, le Premier ministre a confirmé la mort d'un policier et a évoqué la situation du 2e fonctionnaire de police "grièvement blessé bien que ses jours ne soient pas en danger". Bernard Cazeneuve a exprimé sa solidarité avec les familles des victimes, avant de rappeler que tout était mis en oeuvre pour "garantir le plus haut niveau de protection". "Les unités spécialisées d'intervention sont en état d'alerte pour garantir une réactivité totale qui a montré son efficacité" a-t-il expliqué. La sécurité sera renforcée dans le cadre de l'élection présidentielle, dont le premier tour se déroule dimanche. Au total, 50 000 policiers, gendarmes et militaires de l'opération Sentinelle seront mobilisés.

Emmanuel Macron, Marine Le Pen et François Fillon ont décidé d'annuler les déplacements qu'ils avaient programmés ce vendredi. En revanche, Benoît Hamon a maintenu sa visite à Carmaux, dans le Tarn, Philippe Poutou a confirmé son meeting à Annecy en Haute-Savoie et Jean-Luc Mélenchon compte bien participer à "l'apéro insoumis" prévu à Paris à partir de 19 heures. Plusieurs candidats s'exprimeront dans la journée sur l'attaque. Marine Le Pen prendra notamment la parole à 10h depuis son QG.