Abdelkrim Harouni : La cravate de Ghannouchi, un coup de maître

Abdelkrim Harouni : La cravate de Ghannouchi, un coup de maître

L’appel lancé par Rached Ghannouchi à Youssef Chahed à ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2019, on en parle encore, aussi bien au sein d’Ennahdha que chez les autres formations politiques ainsi que chez l’UGTT et la société civile.

Pour mettre les points sur les « i », Abdelkrim Harouni, président du conseil de la Choura du mouvement Ennahdha est intervenu avec Walid Ben Rhouma à l’Expresso de ce matin du mardi 8 août 2017 sur les ondes d’Express Fm.

L’invité a tenu à préciser, d’entrée, que la question de l’interview accordée n’était pas à l’ordre du jour de la réunion du conseil de la choura, les 5 et 6 août 2017, mais elle a été évoquée par certains membres intervenants. Et c’est pour cela qu’il n’en a pas fait mention dans le communiqué rendu public à l’issue de la réunion.

« Mais, dans ma déclaration aux médias, j’en ai parlé pour donner certaines précisions, a-t-il indiqué avant d’ajuter que Rached Ghannouchi est un grand leader d’un grand parti et, de ce fait, il a des prérogatives à suivre, des initiatives à prendre et des responsabilités à assumer dans la mesure où il est appelé, logiquement, à réagir à certains faits et à prendre des positions sur des dossiers parfois délicats puisqu’officiellement, c’est lui qui parle au nom du parti.».

C’est donc, dans ce cadre qu’il a procédé à une évaluation de l’action gouvernementale et de son rendement. Et dans le souci d’une meilleure réussite du gouvernement d’union nationale dont Ennahdha fait partie, Rached Ghannouchi a donné son point de vue sous forme de conseil à Youssef Chahed afin de se consacrer entièrement à la gestion des affaires de l’Etat et éviter les préoccupations de la politique politicienne.

Plaçant cette affaire dans son véritable contexte, M. Harouni a été amené à parler des photos d’Abdellatif El Mekki en train de participer à la maîtrise des feux dans le nord-ouest du pays avec un seau et que certains ont présenté comme une opération de diversion afin « d’éteindre l’incendie déclenché par les déclarations du chef du mouvement Ennahdha ».

Le président du conseil de la choura a indiqué que c’est plutôt, cheikh Rached qui a toujours contribué à apaiser les tensions, notamment lors du dialogue national tout en précisant que le parti ne se plaint d’aucune crise et vit, au contraire, une dynamique démocratique attestant de sa bonne santé.

Prié de dire si Rached Ghannouchi compte présenter sa candidature à la présidentielle, M. Harouni a indiqué qu’il est trop tôt pour se prononcer là-dessus même s’il n’en a pas écarté l’éventualité dans le sens où le statut du parti le lui permet sans oublier qu’il constitue une personnalité de premier plan et un leader d’un grand parti.

Et d’enchaîner en qualifiant le port de la cravate par Rached Ghannouchi de « coup de maître » et d’un grand succès sur le plan de la com. avant de conclure qu’Ennahdha est un mouvement créateur et évolutif sans complexes.

Les tags