20 plaintes déposées à l’encontre d’établissements privés de placement à l’étranger

20 plaintes déposées à l’encontre d’établissements privés de placement à l’étranger

Ahmed Messaoudi, directeur général de l’immigration et de la main d’œuvre étrangère auprès du ministère de la Formation professionnelle et de l’emploi, a indiqué lors de son intervention ce mercredi, 06 février 2019, à l’émission Mouthir Lel Jadal, que le cadre juridique des bureaux de placement à l’étranger a été publié fin 2010.

Messaoudi a affirmé que le ministère est la partie qui accorde des autorisations aux bureaux d’emploi, indiquant que tout demandeur d’emploi pour qui il a été prouvé qu’il a accordé de l’argent à un bureau d’emploi autorisé afin d’avoir un emploi, le ministère œuvrera à lui restituer son argent.

Messaoudi a indiqué que jusqu’à présent, 25 autorisations ont été accordées à des établissements privés de placement à l’étranger et que deux visites leur sont faites par an.

Messaoudi a indiqué que ces établissements privés de placement à l’étranger font entre 1300 et 1400 opérations de placement à l’étranger par an, ajoutant qu’il existe une liste sur le site Web du ministère des établissements privés de placement à l’étranger.

Selon Messaoudi, plus de 20 plaintes ont été déposées auprès du ministère public autour des dépassements faits par des établissements privés de placement à l’étranger travaillant illégalement.

Messaoudi a aussi indiqué qu’un projet de loi relatif à l’organisation du secteur a été préparé et que ce projet de loi comprend des sanctions tels qu'une prison pouvant atteindre 5 ans, des sanctions financières et la fermeture immédiate de l’établissement.

D’après Messaoudi, ce projet de loi a été transmis à la présidence du gouvernement.

Les tags