L’avion peut voler avec des pannes à condition…

Ecrit par on 27 décembre 2018

Dans une réaction au rapport de la Cour des comptes concernant l’autorisation par Tunisair aux avions de décoller même avec des problèmes techniques qui ont entraîné, chez d’autres compagnies des accidents, le président de la Fédération des pilotes, Karim Elloumi, a affirmé, au micro de Wassim Ben Larbi lors de l’Expresso de ce jeudi 27 décembre 2018, que c’est le pilote qui décide du décollage ou non après avoir pris connaissance des rapports des ingénieurs de mécanique.

L’invité a ajouté que le pilote ou le copilote n’acceptent jamais de faire décoller un appareil sans possibilité de pilotage manuel en plus du pilotage automatique, une pratique suivie à bord de tous les avions de la compagnie aérienne nationale.

Et de préciser, encore, que l’avion peut décoller malgré l’existence de certains problèmes techniques à conditions qu’ils ne soient pas susceptibles d’entraîner d’autres complications et autres défaillances. C’est comme le cas de la conduite d’une voiture avec une panne légère mais qui peut rouler dans l’attente de réparer ladite panne.


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist