Jamel Ksibi : on ne peut pas avancer avec une administration faible

Ecrit par on 14 mars 2019

La Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics de  l’UTICA, a proposé aujourd’hui au chef du gouvernement, dans le cadre de la loi horizontale relative à l’incitation de l’investissement et à l’amélioration du climat des affaires, le recrutement de 1500 cadres supérieurs, dont surtout des ingénieurs de qualité, dans l’administration publique (500 au niveau central, 500 au niveau des régions et 500 dans les sociétés  nationales), c’est ce qu’a indiqué Jamel Ksibi, ce jeudi, 14 mars 2019, lors de son intervention au micro de Rim Saaidia à l’émission EcoMag  d’Express FM.

« Il faut faire revenir les compétences et changer le process de travail » dans l’administration publique, a dit Ksibi, et,  « on ne peut pas avancer avec une administration faible » a-t-il ajouté.

Lançant un cri d’alarme sur la situation difficile dans le secteur du bâtiment et des travaux publics,  Ksibi a indiqué que des entreprises dudit secteur ont fermé leurs portes à cause de la faiblesse de l’administration.

Selon Ksibi, les retards de paiement  des dettes de l’administration publique envers les promoteurs immobiliers ont dépassé 3 ans alors que  le délai de paiement est de 45 jours, et, pour cause, une faiblesse de l’administration et la non prise de responsabilité. « L’argent est disponible depuis le début de l’année chez la majorité des ministères », a-t-il martelé.

Par ailleurs, le  président de la Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics a reproché au président de la Conect d’avoir dit « qu’il ne travaille avec l’Etat que ceux qui ne font pas de la qualité », et lui a demandé de présenter des excuses.


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist